Actu

Nuits Sonores 2017 : RTU mise sur 20 étapes nocturnes

Nuits Sonores 2017 : RTU mise sur 20 étapes nocturnes

Pour ses 15 ans, l’emblématique festival lyonnais  Nuits Sonores n’a pas fait les choses à moitié… Du 24 au 28 mai, entre promesses, intrigues et coups d’amour, voici notre recommandation de parcours.

Qu’on ne vous prenne pas à sauter une étape !

Nuit 1, coup d’envoi

21h, on s’échauffe sur Macadam Mambo à la Halle 2

Le combo Guillaume Des Bois et Sacha Mambo du label/collectif Macadam Mambo lance les hostilités. Pas le temps de niaiser, experts sur platines, Guillaume et Sacha promettent un démarrage en trombe à la Halle numéro 2. Pour les avoir vus et reçus à maintes reprises, nous nous associons à cette promesses et vous invitons. Dancefloor chauffé à blanc on vous dit !

A

A

22h35, on emballe sur Agar agar à la Halle 1

Dernier petit joyau de Cracki Records  (un label à suivre), le duo de synth-pop lancinante Agar Agar va charger la halle 1 de sensualité désinvolte. Beauté surprenante d’un mélange machines/voix aux influences 80’s,  Clara et Armand ouvrent les portes d’un monde de mélancolie douce, légère, survoltée. Ici on frôle l’érotisme.

A

A

00h00, ça monte ça monte sur AJ Tracey à la Halle 3 

Incursion dans la halle 3 et sa programmation axée hip-hop, plus précisément grime anglaise. Dans ce florilège de flows stakhanovistes et d’instrus puissantes, on vous recommande de poser une oreille sur AJ Tracey étoile montante originaire de Londres. Avec un père rappeur trinidadien et une mère DJ drum & bass galloise, AJ Tracey baigne dans le gros son depuis toujours. Gros travail des adducteurs en perspective !

A

A

A

1h20, on en prend plein la vue devant Vitalic à la Halle 1 

Regagnons la numéro 1 pour l’oeuvre de Vitalic ! Son dernier live ODC annonce une grosse frappe esthétique. Entre jeu de lumières, funk radieux et rock ténébreux « son dernier album est un clin d’œil aux pionniers Moroder, Cerrone et autre Carpenter. » On pressent quelque chose de puissant…

A

A

2h00, on entre en transe sur Khidja à la Halle 2

Véritable coup d’amour, Khidja est un duo qui entremêle musiques du monde et effluves électroniques. C’est un projet complètement hybride d’une richesse folle sur lequel on fonde pas mal d’espoir. Si vous ne les connaissez pas, allez creuser par ici, ou encore par . On se ballade à travers les époques et les territoires, on perd pied et on adore ça.

A

A

3h00, on décolle avec Talaboman à la Halle 1

Talaboman issu de la fusion de John Talabot et Axel Boman, est un voyage intérieur. Coloscopie pour tout le monde ! Plus sérieusement, Talaboman donne envie de rêver et de s’accrocher aux sensations, de fermer les yeux et de goûter au plaisir solitaire de l’évasion. Ce mercredi 24 mai, on prédit un couché sous le signe de l’émotion.

A

A

Nuits 2, campement au Transbordeur

20h30, on groooove sur Yussef kamaal

LE groupe à surveiller de très près, le duo Yussef Kamaal composé d’Henry Wu aka Kamaal Williams et Yussef Dayes ! La formation anglaise révélée par Gilles Peterson incarne un jazz aussi intelligent qu’intelligible, à la fois éloquent et dénué de mots. Fort d’un premier album qui a raisonné fort sur les ondes et dans les presses, Yussef Kamaal tient un son puissant et solaire. Les deux pieds sont ancrés dans les racines du jazz et la tête tournée vers des horizons futuristes. À ne surtout pas louper !

A

A

21h50, on se réjouit devant Bachar Mar-khalifé

Les habitués le connaissent, il fait partie des permanents de la playlist. Bachar Mar-khalifé sera également de la partie ! L’artiste franco-libanais et sa musique sans frontière ni complexe seront sur la scène du Transbo pour une escapade étonnante. Avec un petit bout de live en aperçu…

A

A

Nuit 3, retour aux anciennes usines Fagor-Brandt (accrochez-vous celle-ci est vraiment copieuse)

21h45, on chavire sur Ashinoa à la Halle 3

Petit plus là-dessus, Ashinoa offre une belle palette de sonorités krautrock. À la croisée des influences abstraites de Boards Of Canada, on y trouve une atmosphère à la fois cool, psyché et hypnotique. « Alors on avale du bitume, on voyage à cœur ouvert, on court sans ouvrir oeil ». Ouais, nous ça nous donne très très envie.

A

A

23h00, on palpite sur Dollkraut à la Halle 3

Le son de Dollkraut est happant, chargé de mystères…  Magicien de l’analogique, le producteur néerlandais Pascal Pinkert et ses musiciens offrent un son presque cinématique. Une promenade dans le passé ? Le futur ? Disons une autre dimension.

A

Pause !

Alors là les gars, pas cool. Phaorah Sanders, Mustafa Ozkent et Aurora Halal à la même heure… Vous avez voulu qu’à la rédac’ on en vienne aux mains ? Mettre nos cœurs à l’épreuve ?  Tester notre capacité à la prise de décision ? Et ben très bien Nuits sonores !  Si tu le prends comme ça, on va tous se les faire.

23h45, on va vibrer pour Pharoah Sanders à la Halle 1 !

Légitimement immanquable, il est l’un des derniers géants du jazz encore en activité. L’une des trois figures de la « sainte trinité du jazz spirituel » (avec John Coltrane et Albert Ayler) sera à Lyon et autant dire que ce n’est pas rien ! Un saxophone ténor de légende s’apprête à retentir aux quatre coins de la halle 1, soyez prêts ! On salue d’ailleurs l’audace de faire venir ce fabuleux artiste à minuit au milieu  d’un hangar. Bravo Nuits Sonores.

A

A

On court s’égarer sur Aurora Halal à la Halle 2 !

Rêveuse et futuriste, Aurora Halal offre des prod’ d’une réelle beauté. On plonge à pieds joints dans son univers incroyablement envoûtant… Entre techno, house et psychédélisme. À son écoute, on se voit prendre le train sur l’autoroute.

A

A

On fonce déguster la fin du set de Mustafa Ozkent à la Halle 3 !

Le « Docteur Frankenstein de la pop anatolienne », le guitariste qui incarne le groove psychédélique turque depuis près de 57 ans ! Mustafa Ozkent va méchamment bousculer les idées reçues en matière de musique transcontinentale. De la province de Gaziantep à la halle 3, à la force de ses riffs hypnotiques et électriques, Mustafa Ozkent arrive et RTU répond présent !

A

A

Bim Nuits Sonores ! Tu nous auras pas.

A

1h15, on va tranquillement prendre le soleil devant Harvey Sutherland & Bermuda à la Halle 1

Dose de house chaude et groovy, Harvey Sutherland s’accompagne de Graeme Pogson à la batterie et de Tamil Rogeon aux cordes pour un moment de douce réjouissance. Flexibilité du genoux et vastitude du mouvement en perspective. Que voulez-vous, les gars sont bons…

A

A

À mi-chemin du set d’Harvey, on bifurque vers la Halle 3 pour s’enjailler sur Omar Souleyman

Là, c’est la fête ! L’artiste syrien Omar Souleyman a écumé les banquets de mariages et dessert aujourd’hui une musique euphorisante. Nous on sera devant à sauter partout. Lui même réfugié, il dédie tous ses concerts depuis 2013 au peuple syrien.

A

A

2h15, on glisse devant Moscoman à la Halle 3

Boss du label Disco Halal, Moscoman s’aventure dans dans la moiteur des dancefloors du Proche-Orient. Il ose, crée, mélange… Techno/new-wave poisseuse et coquine. On a encore jamais vu cet artiste audacieux dont on salue les prod’, mais on l’attend de pieds fermes !

A


3h30, on lâche prise sur King Ghazi à la Halle 3 (toujours)

Comment vous dire…. Vous mélangez Gilb’r, boss du label Versatile, Shadi Khries, percussionniste contributeur d’Acid Arab, avec la croisée d’Abu Sayahn, musicien spécialiste du l’arghoul et vous obtenez la bombe King Ghazi . On retrouve ici les sons qui peuplent le désert de Jordanie, transcendés avec les techniques de production électronique. Un souffle de tradition qui défie les lois du temps, entre musique ancestrale et moderne. On mise tous nos jetons sur ce dj set exclusif, proposé pour la toute première fois !

A

A

Nuit 4, c’est déjà la fin…

21h30, senteur de sous bois avec Sentiments à la Halle 2

La dernière nuitée commencera par du local avec le dj et producteur lyonnais Sentiments. Fin praticien du dancefloor depuis une bonne décennie, ses sélections oscillent entre les « eighties » et New-York City, entre house des origines et disco allégorique ! Nos régions ont du talent et Sentiment le prouvera à la Halle 2.

A

A

00h00, on embarque pour Chemical Brothers à la Halle 1

Quoi ? Parce qu’il faudrait se donner la peine de vous donner une raison d’aller voir les deux mastodontes qui font partie du quotidien musical de plusieurs générations ? On a vraiment besoin de vous dire que ce sont deux tenanciers de la scène Big Beat et qu’ils font bouger la terre entière depuis plus de 20 ans ? Un peu de sérieux !

A

A

2H15, on vacille sur MR TC à la halle 3

Batteur, guitariste, claviers, chants et samples à la dérive, MR TC délivre des sets composés de deviant disco, de bizarreries tropicales, de house et techno…  Complices de l’excellent label Optimo Music, ils nous avaient déjà bluffés au festival « Heart of Glass Heart of Gold » l’an passé de part leur énergie puissante et mystique. On a grand hâte de les retrouver et on vous assure un show de qualité.

A

A

Après tout ça on prend le temps de souffler un coup, et on sera fin prêts pour l’after. Qui reçoit ?

A

Le mot de la fin ?

RTU vous recommande de vous nourrir comme il se doit. N’ayez pas la main leste.

Infos ++ : http://www.nuits-sonores.com/


#NUITSSO2017

RTU

février 21st, 2017

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *