Gratos

A gagner : des places pour l’ElectroChoc Festival (31/03 & 07/04)

A gagner : des places pour l’ElectroChoc Festival (31/03 & 07/04)

Une nouvelle pluie de sésames débaroule sur le 89.8 FM avec un paquet de paires d’invitations pour l’ElectroChoc Festival aux Abattoirs de Bourgoin-Jailleu.

A cette occasion, RTU met en jeu des sésames pour les concerts de :

Pour tenter sa chance il vous suffit de liker le post [GRATOS] du jeu sur notre mur Facebook, indiquer la date souhaitée et identifier vos amis pour augmenter vos chances ! Bonne chance à toutes et à tous !


Puppetmastaz (ELECTRO HIP HOP / ALL)


Les Puppetmastaz sont un groupe de Rap composé de marionnettes. Ils se définissent eux-mêmes comme le premier “Toyband” au monde. Imaginez un mélange entre le Muppet Show et le Wu-Tang Clan et vous saurez de quoi on parle.

Après quelques années de pause, retour aux bases hip-hop du collectif allemand, et présente des collaborations surprenantes ou chacun apportant son univers au son de nos marionnettes préférées.


DJ QBert (HIP HOP TURNTABLISM / USA)


DJ QBert offre un son comme aucun autre DJ. Ses pairs et les médias l’appellent le plus grand DJ du monde, l’un des DJ les plus influents de tous les temps. C’est donc un honneur de le voir débarquer pour ElectroChoc aux Abattoirs !


Dizraeli & DownLow (HIP HOP / UK)


A leur sauce anglaise, ce duo redéfinissent le format du hip-hop par leur virtuosité, un humour universel et une énergie débridée; Avec le rap déferlant de Dizraeli et la dextérité époustouflante de Downlow sur les platines, ils marient les genres musicaux en passant du swing jusqu’à l’électro moderne. Leur set est un voyage sonore et visuel qui passe de l’éthéré à la folie du mosh pit. Ils n’ont jusqu’à présent jamais manqué d’enflammer une salle.


SKIP&DIE (ELECTRO WORLD / AFRIQUE DU SUD)


Objet sonore non-identifié, Skip&Die défraie la chronique par des shows aussi explosifs qu’un cocktail Molotov. Né de la rencontre entre la sud-africaine Catarina Aimée Dahms et le néerlandais Crypto Jori, leur stupéfiant électro-hip hop se plonge avec voracité dans le grand bain des musiques populaires mondialisées. Au coeur d’une jungle sonore inouïe, leurs beats digitaux et la voix de Cata vagabondent sans limite sur la cumbia, les traditions sud-africaines, le baile funk ou encore la pop. Attention, bande-son joyeusement altermondialiste !


Konono n°1 (ELECTRO WORLD / CONGO)


Très populaire au Congo, leur musique voyage grâce à l’album Congotronics en 2005. Le mélange de tradition et de sonorités modernes et électroniques séduit le public rock du festival des Eurockéennes où le groupe fait sensation cet été-là. En 2007, leur Live at the Couleur Café est nominé aux Grammy Awards.

Signe probant de la reconnaissance, Björk invite Konono N°1 sur le titre « Earth Intruders », single extrait de son album Volta. Le jazzman Herbie Hancock en fait de même sur The Imagine Project en 2010. Cette même année, la formation congolaise publie l’album Assume Crash Position. En 2016 sort Konono N°1 Meets Batida.


H.A.T (ELECTRO WORLD / MAROC)


Depuis 2014, Hatim Belyamani alias H.A.T., créateur du collectif remix ←→ culture, fédère des artistes engagés pour permettre la rencontre et la création entre la musique traditionnelle et les arts numériques, visuels et sonores.

H.A.T. c’est un show inédit où les traditions musicales ancestrales des quatre coins du globe côtoient les arts numériques pour créer des performances live. Une invitation à la création et à l’innovation qui marque l’entrée dans la musique électronique de groupes de musiques traditionnelles.

 

RTU

mars 20th, 2017

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *