Actu

Dans la rue de Sébastien Thomas-Chaffange, au Pôle Pixel

Dans la rue de Sébastien Thomas-Chaffange, au Pôle Pixel


Chaque semaine à 17h30, on se laisse guider par une personnalité lyonnaise. Cette fois, notre hôte s’appelle Sébastien Thomas-Chaffange. Il est directeur de la plus grosse machine à rêve de la région : le Pôle Pixel de Villeurbanne. C’est là que plus de 100 entreprises travaillent toute l’année à créer les films, les séries et les jeux-vidéos Made in A-R-A. Retrouvez ici la playlist complète de cette promenade dans le futur du divertissement.

Lundi

Arrivés au Pôle Pixel, il nous faut un guide pour nous retrouver dans ces 5000m2 de studios de cinéma. Heureusement, Sébastien Thomas-Chaffage ne nous sèmera pas, et nous promène des bâtiments de tournage jusqu’aux studios de post-production. « Ma vie de Courgette, c’est un bel exemple de ce qui peut se faire au Pôle Pixel« . Le film d’animation césarisé en 2017 fait une belle vitrine pour le pôle mais, derrière, ce sont des centaines de projets qui sont créés pour le cinéma ou les supports multimédias les plus modernes.
br

br

Mardi

A l’intérieur des bâtiments, Sébastien nous guide jusque chez Xilam, producteur de dessins animés à succès comme Oggy et les cafards ou Paprika. On y fait la connaissance de Tiphaine, qui nous parle de l’histoire de Xilam, du travail d’animateur et de Podium le crabe, que l’équipe anime au moment de notre visite. Les étapes sont nombreuses et nous les suivons sous l’œil bienveillant de Sébastien, jusqu’aux réunions de projets top-secrets.

Mercredi

Le jeu vidéo peut-il faire évoluer la société ? Dowino, la nouvelle société que nous visitons au sein du Pôle Pixel, tente de le faire en créant des jeux vidéos à impact social. Là, on discute applications ludiques, handicap et santé publique tout en faisant courir un chat fumeur sur un tourne-disque. On l’écoute respirer et on se dit qu’il est temps d’arrêter.

Jeudi

On traverse la voie ferrée et on atterrit chez Lumières Numériques, une société spécialisée dans la numérisation et la restauration de film. Avec Pierre Loïc, son fondateur, on déroule rushs et pellicules en se disant que Costa Gavras ou Tony Gatlif étaient assis là avant nous. « Ici, on donne un look au film », c’est la définition que nous donne Pierre Loïc de son travail d’étalonneur.
br

br

Vendredi

La dernière étape de notre déambulation nous emmène devant  les locaux de la start up Biin, “Bureaux d’Idées Nouvelles”. Notre guide cette fois c’est Vincent, son co-fondateur et directeur artistique qui défend sa ville d’accueille : « Lyon c’est sympa, il fait meilleur qu’à Paris ». Quand on lui demande de nous montrer son travail, il nous amène devant une étrange table-basse.
br

Nova Lyon

février 13th, 2018

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *