Actu

Dans la rue de Mathurin Bolze

Dans la rue de Mathurin Bolze

Chaque semaine, Lucie choisit une personnalité lyonnaise, la suit, la questionne et on découvre sa voix, sa vie et sa ville. Nouvelle excursion humaine et urbaine cette fois avec l’acrobate Mathurin Bolze, fondateur de la compagnie Les Mains Les Pieds et La Tête Aussi  qui lance la 4e édition de son festival Les UtoPistes.
br

Lundi

Le rendez-vous est fixé place Bertone, dans le 4e. “C’est un lieu où je me pose de temps en temps, boire des canons […] C’est un bon endroit pour commencer une promenade”. La Croix-Rousse et ses pentes, il les connaît. Né à Lyon, il y a grandi et y travaille aujourd’hui. “J’habitais parc Sutter, dans la maison dans laquelle on a nos bureaux aujourd’hui, étonnement”. Il y a aussi quelques années rue Leynaud “dans un habitat collectif.” Et puis le cirque est entré dans sa vie. “J’ai eu la certitude de vouloir faire ça vers 15, 16 ans. Je me suis dit que j’avais là de quoi me régaler pour une vie”.
br

br

Mardi

On s’arrête devant le Clos des Canuts. Haut lieu de la boule lyonnaise. Mathurin Bolze nous raconte qu’il aurait rêvé de faire un lieu pour le cirque ici. Il a d’ailleurs enregistré les sons des percussions des boules, des sons dont il s’est servi dans un spectacle. L’occasion de parcourir les dizaines de sons enregistrés sur son téléphone. Rebond de trampoline, rythmique de soufflerie, pluie qui tombe sur la tôle d’une gare ou le grincement du portail de la grande côte… Et puis, aussi, le discours rayé d’Emmanuel Macron.
br

br

Mercredi

Le boulodrome de la Croix-rousse, Mathurin Bolze l’a découvert dans sa quête d’un lieu où installer une cité des arts du cirque. “On souhaite, on milite, on oeuvre pour que ça existe”. “Le principe serait d’arriver à fédérer les gens qui font du cirque à Lyon.
br
br
On est de plus en plus nombreux mais il n’y a pas de lieu dédié à cette pratique à Lyon”.
Son envie ? Y mêler formation pour les amateurs et les professionnels, lieu de création et de diffusion. Mais la question reste “où”. « Il nous faut rebondir avec des nouvelles propositions !”
br


br

Jeudi

Il y a quelques années, Mathurin Bolze a eu l’idée d’un festival pour “montrer la vitalité et l’invention des arts du cirque”. C’est le festival UtoPistes qui présente cette semaine sa 4e édition un peu partout dans Lyon. Avec lui, on remonte le fil des précédentes éditions et on discute haute, très haute voltige ! En regardant Lyon depuis Croix-Rousse, l’artiste se rappelle comment le circassien Fragan Gehlker est monté tout en haut de la passerelle du palais de justice, à 26 mètres de hauteur. “Il a inventé un nouveau chemin dans Lyon, c’est le seul”.
br


br

Vendredi

La dernière étape de notre déambulation nous mène au parc Sutter, là où se trouve actuellement les locaux de la compagnie MPTA. En chemin on discute des blessures du corps qui vieillit et qui change, et des remises en question propres à la carrières des acrobates. “Moi à 27 ans, je me suis demandé si ça ne s’arrêtait pas sur un genou cassé”. Puis, en vieillissant, “on s’intéresse à d’autres choses […]. Je vois que mon rapport à la performance mute.” Assis dans le parc face à Lyon, Mathurin conclut en riant. “Ça fait très peur ces changements, mais le corps ne va pas mieux !”.
br


br

 

Nova Lyon

juin 4th, 2018

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *