Actu

Flashback sur le Lyon BD Festival 2018

Flashback sur le Lyon BD Festival 2018

La 13e édition du Lyon BD Festival se déroulait le week-end dernier dans le centre de Lyon, et les événements « Off » continuent jusqu’à la fin du mois de Juin. Nous sommes allé poser nos micros et nos consoles sous le très bel escalier d’honneur de l’Hotel de Ville, afin de rencontrer les invités du festival et de se balader avec eux dans le paysage coloré de la BD.
br
br
Pénélope Bagieu, est notre première invitée. Elle est l’autrice des Culottées, deux albums dans lesquels elle met à l’honneur les femmes fortes. « Moins de schtroumpfette. Plus de culottées. » On discute avec elle de sirènes, de volcans et d’Elise Lucet.
br

br
Ovide, en son temps, avait écrit un traité de séduction à destination des hommes de la Rome antique. 2000 ans plus tard, Jean-Christophe Deveney et Sara Quod ont eu l’idée d’en tirer une bande dessinée mettant en scène Ovide lui-même. Histoire de voir si les choses ont beaucoup changé.
br

br

Auteur de Kaboul Disco, entre autre, Nicolas Wild a participé à un projet collectif. Dans Réfugiés, 5 auteurs de bande dessinés visitent et posent leur regard singulier sur la vie dans les camps de réfugiés. Un moyen de faire tomber la barrière de l’actualité et des médias pour proposer un point de vue différent, plus humain.
br

br
Raconter une BD à voix haute. Un exercice pas simple quand il s’agit de décrire les images. Lyon BD et Québec BD ont lancé le défi à des auteurs de nous raconter leurs meilleures planches. Exemple avec Guillaume Long, auteur des Enquêtes Gastronomiques à Lyon.
br

br
Boulet sort le 11e tome de ses Notes, tirées de son blog BD autobiographique. Il nous raconte ces 15 années passées à dessiner sa vie…. Et il le fait en dessinant !
br

br
C’est devenu une tradition, les auteurs invités du Lyon BD Festival se retrouvent chaque année dans un bouchon pour manger et boire (évidemment) mais surtout pour discuter et dessiner un journal. Le Bouchon Déchaîné, c’est son nom, est ensuite imprimé dans la nuit et diffusé sur le festival. Entre deux verres de côte, on leur à tendu notre micro.
br

br
Ruben Pellejero & Juan Díaz Canales marchent dans les traces de Hugo Pratt. Ils ont repris la barre du navire de Corto Maltese pour que l’intrépide marin puisse reprendre le large.
br

br
Parfois, les ONG ont besoin de s’adresser aux gens pour leur faire comprendre où va l’argent des dons. C’est ainsi qu’est né Ink Link, un collectif d’artistes de bande dessinée, qui se sont donné pour mission de mettre leur art et leur sens de la narration au service de causes humanitaires. Ainsi la BD fait le lien entre ceux qui aident et ceux qui sont aidés.
br

br
Entre expos, spectacles et dédicaces, le festival recevait évidemment une foule d’autres auteurs et dessinateurs. De quoi contenter passionnés et néophytes, et de quoi faire le plein de lectures jusqu’à l’année prochaine. 
br
br
Crédit photo : Francesco Lamonaca

Nova Lyon

juin 14th, 2018

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *