Actu

« Midi dans la gueule du monde » avec Dengue Dengue Dengue

« Midi dans la gueule du monde » avec Dengue Dengue Dengue

Le duo masqué péruvien livre une musique mêlant électro-psychédélique-tropical , cumbia amazonienne et rythmiques afro-péruviennes. Avant leur prestation lors de la nuit 4 des Nuits Sonores, Mathieu revient sur sa rencontre avec Felipe Salmón : un des deux membres du binôme.
br

br
Dengue Dengue Dengue, c’est en référence à la dengue, cette grippe tropicale qui cause de fortes fièvres. C’est un peu l’effet que peut procurer l’écoute de la musique explosive produite par ce duo. Derrière les masques de ces musiciens se cachent Felipe Salmón et Rafael Pereira, deux producteurs, DJs et graphistes de Lima. Ils se sont fait connaître au début des années 2010 grâce à des spectacles audiovisuels impeccables.
br
br
Ils remixent et font des mash-ups de leurs propres titres avec de la cumbia plus ancienne, et transforment ces musiques populaires dans des versions électroniques, le tout accompagné de visuels stupéfiants et de leurs masques, qu’ils ne quittent jamais. Début 2011, ils commencent à publier leurs propres productions, à travers les blogs et les plateformes spécialisées parmi les plus importants du milieu, aux Etats Unis, en Europe, et au Royaume-Uni. Leur son se propage, ils jouent dans de nombreux festivals au Pérou et, avec le Collectif Auxiliar, ils commencent à produire les TOMA ! Sessions qui contribuent à consolider le mouvement grandissant du Tropical Bass à Lima. Ils invitent des musiciens et des DJs de différents horizons pour partager leur musique et leurs idées.
br
br
En 2012, ils sortent leur premier album, intitulé La Alianza Profana et leur première vidéo pour le single « Simiolo ». Cela leur ouvrira les portes du monde. Le disque attire notamment l’attention des Berlinois de Chusma Records qui le réédite en Europe, puis en Asie et en Australie. Dengue Dengue Dengue va alors contaminer les scènes internationales avec sa musique fiévreuse singulière. Ils lancent ensuite Serpiente Dorada sur le label de Buraka Som Sistema, Enchufada Records qui placent leur musique à un niveau supérieur. Les voyages et les expériences musicales s’enchaînent et le duo sort son second album Siete Raices chez Enchufada Records en 2016 poursuivant leurs croisements des sonorités latines aux musiques électroniques.
br
br
Récemment, Dengue Dengue Dengue a trimbalé ses masques du côté de Chincha Alta, au cœur de la culture afro-péruviennes. Leurs traditions se voient de plus en plus menacées par la mondialisation et l’exode. Ils ont donc décidé de réinterpréter ces rythmes et de proposer une nouvelle approche de leur culture en la mariant à l’électro dans leur nouvel EP Son de los Diablos sorti sur le label portugais Enchufada. Le titre est en référence à une danse importée au Pérou par les conquistadores espagnols. A l’origine, elle avait la forme d’une procession de danseurs et de musiciens qui paradaient dans les rues de Lima grimés de masques de diable. Cette danse a peu à peu intégré les traditions culturelles de la population afro-péruvienne esclave de l’époque.
br
br
Dengue Dengue Dengue fait revivre cette influence maîtresse des musiques et cultures péruviennes en enregistrant pour la première fois chaque élément rythmique avec des musiciens en live. Pour cela, ils passent plusieurs jours dans la ville de Chincha Alta avec la famille Ballumbrosio, issue d’une lignée de musiciens et danseurs considérés comme les plus grands représentants de la musique, danse et culture afro-péruvienne.
br
« Nous sommes profondément ancrés dans les cultures afro-péruviennes maintenant. Mais on essaye de ne pas refaire ce qui existe déjà car souvent c’est juste repris de manière banale au Pérou. Nous, on propose une nouvelle musique afro-péruvienne. Même si il y a de l’électronique, ça reste la même influence et les mêmes rythmes. Et comme elle disparaît, nous essayons de la réévaluer et même de la réinventer ».
br

Nova Lyon

juin 26th, 2018

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *