Actu

Dans la rue de Dominique Hervieu

Dans la rue de Dominique Hervieu

Cette année, Nova Lyon poursuit ses explorations humaines et urbaines dans les rues de Lyon. Chaque semaine, Lucie Baverel suit de près des personnalités lyonnaises et écoute la ville battre à travers leur voix. Pour cette première, c’est Dominique Hervieu qui nous sert de guide. Elle est la directrice de la Biennale de la Danse qui débute ce mardi 11 septembre à Lyon.

Lundi

Elle a choisi de nous donner rendez-vous dans le cloître du Grand Hôtel-Dieu. “C’est un lieu extrêmement poétique […] Et quand un lieu ouvre, nous, les artistes, on ne peut s’empêcher d’avoir envie d’y rentrer pour, tout de suite, faire entrer la culture dans les espaces publics”.
br
br

Là, c’est Fabien Prioville qui va s’en emparer. On l’y croise avec les danseurs du Conservatoire. Ici, le chorégraphe a eu envie de créer un “spectacle unique, indissociable du lieu”, le tout en réalité virtuelle. “On manque de poésie dans la vie et c’est ce que Fabien apporte” ajoute Dominique Hervieu. Casque vissé devant les yeux, la pièce Rendez-vous est à voir du  jeudi 13 au dimanche 23 septembre.
br

br

Mardi

Pas déterminé, silhouette gracile et sourire bien accroché, Dominique Hervieu nous conduit maintenant au QG de la Biennale, rue Grôlée. Encore quelques coups de vis, de peinture, et dans quelques jours le lieu accueillera les festivaliers. En chemin, on discute de la 18e édition de l’événement et on pose les chiffres sur la table.
br
br
Du 11 au 30 septembre, la Biennale verra défiler 368 artistes sur scène pour 40 spectacles et 200 représentations dans 43 villes. Et on oublie pas les créations. Il y en a 27 en tout. “C’est beaucoup ! Des fois je me dis que c’est beaucoup trop ! Parce que c’est autant de risques, parce que ces oeuvres je ne les ai pas vues”. Les risques sont peut-être là mais le sourire lui aussi.
br

br

Mercredi

On remonte maintenant la rue de la République pour rejoindre l’Opéra de Lyon. L’occasion de discuter de son rapport à cette ville où elle vit depuis 6 ans après avoir dirigé pendant plusieurs années le Théâtre National de Chaillot. “La ville est très belle, j’aime bien les villes qui ont une histoire, j’aime avoir la sensation que je fais parti d’un Mille-feuille et qu’il y en aura d’autres après moi…. Mais la mer me manque !” et du coup les poissonniers de sa Normandie natale aussi…
br


br

Jeudi

Nous voilà devant le parvis de l’Opéra de Lyon. “Tout le monde sait que beaucoup de danseurs hip hop s’entraînent ici” rappelle la directrice de la Maison de la danse. “Le hip-hop, beaucoup l’ont exclu, l’ont méprisé, délaissé en disant que c’était un sous art, une sous catégorie… Moi j’ai dansé avec tout ses danseurs il y a 25 ans, avec les “Black Blanc Beurre”. J’y ai cru aussitôt, parce que d’un coup il y a une danse qui rentre dans les cours d’école, et pour moi ça, c’est total respect.”
br
br

On monte dans les étages et on arrive dans le grand studio de l’Opéra, juste sous la coupole. C’est ici, que l’on rencontre Gabriela Carrizo et Franck Chartier de la compagnie Peeping Tom et les danseurs du ballet en pleine répétition pour 31 rue Vandenbranden.
br


br

Vendredi

Toujours perché dans le magnifique studio de l’Opéra avec vue panoramique sur Lyon, on rencontre Paul, l’un des danseurs du ballet qui nous raconte comment il tente des acrobaties pour la pièce de la compagnie Peeping Tom et que jamais, il ne se lassera de cette vue incroyable. “C’est pas facile de se concentrer mais ça va !”
br
br

A quelques jours du début de la Biennale, on finit par discuter stress et risques avec Dominique Hervieu. Elle, qui nous confie au passage, que danser lui manque beaucoup. “Le plaisir de la danse, c’est quelques chose d’unique, ces moments là sont des moments de complétude forts”.
br.


br
La Biennale de la Danse, c’est du 11 au 30 septembre, avec en point d’orgue le défilé, le dimanche 16 qui réinvestira la presqu’île, de la place des Terreaux à la place Bellecour.
Br

Nova Lyon

septembre 7th, 2018

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *