Actu

Dans la rue de Guy-Pierre Turco

Dans la rue de Guy-Pierre Turco

Chaque semaine, Lucie Baverel poursuit ses déambulations sonores dans les rues de Lyon, guidée par des personnalités lyonnaises triées sur le volet. Cette fois, on emboîte le pas de Guy-Pierre Turco, ex-gérant du Bistroy, ce café-concert foutraque et mythique des pentes qui a fermé ses portes en 2009.

Lundi

Guy-Pierre Turco nous donne rendez-vous sur le boulevard de la Croix-Rousse. “Je suis croix-roussien depuis une trentaine d’année”. Trente ans et mille vies.  A 18 ans, il s’engage dans l’armé et part à Beyrouth. En rentrant, il a 24 ans, il commence à bosser dans le commerce automobile, ça durera 10 ans.
br
br
“Et puis un jour, je casse deux voitures dans la même journée, mon patron veut me virer, et je lui dis si tu me vires il faut que tu me fasses un chèque. Et c’est comme ça que j’arrive sur les pentes de la Croix-Rousse avec ma naïveté et ma grande gueule”
. On est en 1995 et c’est le début de l’aventure Bistroy, ancien bar PTT, qu’il dirigera pendant 15 ans.
br

br

Mardi

On traverse la Croix-Rousse, on claque des bises et on arrive chez Ludovic Vievard, responsable du collectif C’est où qu’on graffe ?. “On cherche des supports pour les artistes, des murs, des bâches, tout ce qu’il faut pour qu’ils s’expriment” raconte Ludovic.
br
br
“C’est pour éviter que les artistes posent des trucs à la va vite. Entre la Ville qui repasse derrière et les artistes qui n’ont  pas le temps de faire les trucs bien, personne n’y gagne”
.
br

br

Mercredi

Un petit rendez-vous rapide chez Réza,  “le meilleur coiffeur de Lyon”, et Guy-Pierre reprend sa balade bavarde sur le plateau de la Croix-Rousse. Il se souvient des années Bistroy, le café-concert qui a vu passer Gaëtan Roussel, Danakil, Kaly live Dub  et Mass Hysteria.
br
br
“La première scène de Mass Hysteria à Lyon, ils m’appellent et me disent :
on fait pas le plein au Transbordeur on veut passer chez toi. Ils sont partis à 5h du mat’ on a fini à 40, c’est une soirée qui nous a marqué à vie”.
br


br

Jeudi

Entre souvenirs et anecdotes, on revient sur la fermeture du Bistroy. “On a été contraint d’insonoriser le lieu, d’aseptiser, d’avoir des limiteurs compresseurs de son. Ces travaux ont été fait mais on est tombé sur un fonctionnaire trop zélé et il ne nous donnait plus nos autorisations d’ouverture tardive”.
br
br
C’est l’incompréhension, le début de la lutte et la fermeture.  “Je ne comprenais pas pourquoi la Ville de Lyon me donnait 30 000 euros de subventions et, en même temps, me faisait un procès au travers de l’écologie urbaine. Il y a eu une procédure pendant 14 ans.” Le Bistroy a fermé définitivement en 2009 et à laissé place aux Valseuses.
br


br

Vendredi

Guy-Pierre nous mène maintenant devant la porte du beatmaker et producteur Stéphane Bernard alias Uzul. Planqué en haut des pentes, on découvre ses premiers pas dans la musique avec Kaly Live Dub,  son home studio et un morceau en exclusivité, fraîchement enregistré avec deux chanteuses espagnoles et brésiliennes.
br
br
“Un  mélange entre musique afro et musique électronique”
. C’est nouveau et c’est recommandé par Guy-Pierre Turco qui a lui changé de vie, mais gardera toujours les deux pieds dans le terreaux culturel lyonnais.
br


br
Retrouvez Dans la rue de chaque semaine à 17h30 sur Nova Lyon.

Nova Lyon

septembre 21st, 2018

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *