Actu

« Midi Dans La Gueule Du Monde » avec Vaudou Game

« Midi Dans La Gueule Du Monde » avec Vaudou Game

Entre deux répétitions à la Friche Lamartine, lieu emblématique de création lyonnais, Mathieu Girod est parti à la rencontre de Vaudou Game. Fraîchement rentré du Togo, leur leader, le chanteur et guitariste togolais Peter Solo en profite pour nous raconter l’histoire de cette formation et nous présente Otodi, leur nouvel album. Une aventure sonore de Lyon aux mythiques studios de Lomé.
br

br
Peter Solo vient d’Aného-Glidji au Togo, berceau du peuple Guin et haut-lieu du vaudou. Une culture en symbiose avec la nature et l’homme que le chanteur et guitariste revendique avec son groupe Vaudou Game qu’il créa en 2012. Vaudou Game, en référence aux deux gammes vaudous présentes dans les rituels de l’ex royaume de Dahomey que Peter Solo a sélectionnées et codifiées.
br
La première de ces gammes se marie parfaitement avec le funk et rappelle les grandes formations des 70s telles que le T.P Orchestre Poly Rythmo de Cotonou (NLDR : Podcast ici). La deuxième gamme, utilisée principalement dans les chants incantatoires vaudous a été transposé par le groupe dans un blues mystique et envoûtant. Trois disques enregistré en analogique ont vu le jour depuis, Apiafo (2014), Kidayu (2016) et le dernier en date Otodi, sorti le 26 octobre toujours sur le label parisien Hot Casa Records.
br
br
Toujours dans cette tradition afrofunk vintage, Vaudou Game à enregistré ce nouvel opus Otodi à Lomé dans un mythique studio d’enregistrement des années 70 dont il ont pris le nom. Otodi en référence à l’Office Togolais du Disque : Construits par Scotch dans les 70’s, ils étaient une vingtaine dans le monde entier. Vingt studios, tous identiques. Beaucoup s’étaient refaits une beauté numérique dans les 80’s. Pas lui. A Lomé, lui, était resté le même. Muet et inutilisé mais n’attendant qu’une chose : qu’on craque ici l’allumette qui raviverait son feu sacré.
br
br

Le groupe a rebranché les consoles, les amplis et a pu utiliser avec brio ce son analogique comme à l’époque. Peter Solo a confié le sort de ses rythmiques à un duo basse-batterie togolais, une manière imparable de laisser les clés du groove à des experts au feeling autodidacte. Une manière aussi de mettre Otodi sur un chemin sonore résolument plus funk. D’en faire une colonne vertébrale qui garde souplesse et agilité quand il s’agit de passer en position highlife ou en disco.
br

br

Dans ces sonorités afrofunk, highlife, Peter Solo chante les valeurs du vaudou en alternant anglais, français et mina. Les textes, comme à son habitude, ont plusieurs sens : derrière des allégories comme « Tata Fatiguée », « Anniversaire », Vaudou Game dissocie militantisme, spiritualité et des thèmes plus loufoques. Dans un but : transmettre et danser !

« On est rentré dans le studio, y avait le matos comme dans le temps, on a dépoussiéré les consoles et on a fait renaître ce studio mythique pour enregistrer le nouvel album de Vaudou Game. On doit retourner aux sources pour montrer à la nouvelle génération ce qu’on est en train de faire. On est là pour transmettre notre culture et cet afrofunk qui vient du vaudou ».

Nova Lyon

novembre 6th, 2018

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *