Actu

Dans la rue de la librairie Musicalame

Dans la rue de la librairie Musicalame

Chaque semaine, Lucie Baverel s’en va observer les rues de la ville à travers les voix et les histoires d’un.e lyonnais.e.  Une déambulation humaine et urbaine accompagnée cette fois par Isabelle Maillot. Il y a 13 ans, elle a fondé Musicalame, une librairie spécialisée musique et danse.  Alors on a eu envie de discuter des bienfaits des mots et des sons avec elle.

Lundi

Isabelle nous a donné rendez-vous dans sa librairie, rue Pizay, dans le 1er arrondissement. Et le charme n’a pas tardé à opérer. “Ici, on trouve tout ce qui touche de près ou de loin à la musique et à la danse, quelque soit le style, quelque soit le genre”.  Ingénieur scientifique, en mai 2005, elle décide de prendre un virage serré dans sa vie et d’enfin faire ce qu’elle aime.
br
br
“Je voulais comprendre pourquoi la musique me faisait ça et je me suis dit dans les livres, ça doit bien être expliqué”
. Autour d’elle, des romans, des disques, des bandes dessinées, des livres pour enfants…. “Je trouve qu’on écoute mieux, qu’on entend mieux, quand on sait qui est la personne qui a écrit ça, quelle est son histoire et quelle part de son histoire et de la nôtre on peut découvrir dans sa musique”.
br

br

Mardi

On décide de fureter un peu. On commence par les romans. “L’approche romanesque, elle permet de rompre la barrière du « J’y connais rien donc je vais pas comprendre” ». Et on se laisse vite conter les histoires de Gabrièle Buffet-Picabia, parce que “rien dans l’art d’aujourd’hui n’existerait comme il est sans Gabrièle Buffet”, celles du collectif Catastrophe qui nous rappelle que “tout est a faire et que c’est à nous de le faire” et on écoute les mots du poète lyonnais François Montmaneix.
br

br

Mercredi

On s’arrête maintenant devant le rayon littérature jeunesse. C’est d’ailleurs l’occasion de préciser qu’il faut arrêter de mettre n’importe quoi dans les oreilles des enfants. “Parfois les guitares sonnent comme tout sauf une guitare ou le piano, on dirait une guitare.” . Et dans la sélection d’Isabelle,  pas de biographies de groupes un peu kleenex “c’est bien que ça existe mais ça n’a pas tellement sa place chez nous”.
br
br
Pour la libraire, “c’est important de respecter les demandes”. Même quand elles sont loufoques, même quand elle concerne Mike Brant. “Il y a plein de gens qui arrivent et qui te mettent leur cœur et leur vie entre les mains. C’est toujours un moment génial, touchant, impudique parfois et c’est un vrai enjeu de pas se rater”.
br


br

Jeudi

On sort rue Pizay, et on grimpe vers les pentes. Ces rues là, dans quelques jours, vont être envahis par pléthore de touristes avides de Lumières que tous les commerçants regarderont avec des yeux gourmands. Enfin presque tous. Depuis 10 ans, la rue Pizay est interdite d’accès pendant toute la Fête des Lumières, “pour raison de sécurité”.
br
br
Un soir, on a vu des CRS arrivés, des barrières vauban, et d’un coup plus personne dans la rue”.  A quelques jours de Noël, ça creuse le chiffre d’affaire. Alors depuis, chaque année, Isabelle Maillot essaie de faire plier la municipalité.  “Il n’y a rien a faire, il y a des murs en face […] C’est une colère que je ne laisse plus sortir parce que ça m’a beaucoup bouffé la vie”.
br

br

Vendredi

On continue notre chemin par la rue des Capucins. Ces pentes, elle les aime. “J’aurais jamais voulu habiter ailleurs”. Elle nous raconte ses rencontres ici, ses bonnes adresses et  les piliers du quartier comme l’épicier du Bon Accueil. Au passage elle nous conseille aussi une librairie, Ouvrir l’oeil, des copains, nous dit-elle. “On est pas concurrents entre librairies, t’imagines il y a 1 millions et demi de livres dispo en France !. […] On est pote quoi !”. Bon, on cause aussi de la difficulté de faire tourner une librairie aujourd’hui, mais on cause aussi solutions. “En fait, la meilleur façon de nous soutenir c’est de venir faire ses cadeaux chez nous”. T’entends ?
br

Nova Lyon

décembre 7th, 2018

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *