Actu

Midi Dans La Gueule Du Monde, avec Cotonete

Midi Dans La Gueule Du Monde, avec Cotonete

Cotonete aime se définir comme le « meilleur groupe français des années 70 né au 21ème siècle. » L’Octet se forme en 2005 et commence rapidement à sillonner les scènes avec leur fusion de jazz funk ouvert sur les groove d’Afrique et du Brésil. Après 15 années de production, de rencontres et d’anecdotes croustillantes, le combo sort en 2019 deux albums : Super-Vilains et un autre à venir avec le mythique soulman brésilien Di-Melo. Pour tout savoir sur le plus funky des groupes parisiens, Mathieu Girod les a rencontré à plusieurs reprises pour comprendre l’histoire fascinante de Cotonete.

Après avoir été biberonné au son de Herbie Hancock et des Banda Black Rio, les huit musiciens devaient forcément se rencontrer. Une fois Cotonete formé, un seul but : jouer du funk seventies au Brésil. Au bout de quelques dates, le groupe à l’impression de tourner en rond jusqu’à que leur pianiste Florian Pellisier reçoivent un étrange e-mail.

Une invitation à jouer dans un festival au Kazakhstan, probablement un spam pour le musicien. Après quelques discussions au sujet de l’expéditeur, le groupe comprends qu’il s’agit de Rustam Ospanoff, un influent DJ et programmateur. Le destin du groupe prend un tournant à ce moment.

Un mois, plus tard, Cotonete se retrouve à l’affiche de ce festival aux côtés d’artistes de renom dont un certain DJ nommé Mélik (propriétaire de l’excellent disquaire Heartbeat Vinyl). Il va aussitôt les convaincre d’enregistrer un disque. Cotonete va alors enchaîner la sortie de 3 maxis aux influences jazz- funk 70’s, laissant la face B aux bons soins des remixeurs (Phil Asher, Hugo LX, Vox Low, Patrice Scott).

Leur musique va dès lors tourner dans le milieu des diggers et aussi sur les dancefloor, notamment leur titre phare réalisé en collaboration avec Dimitri From Paris, l’EP Paribean Disco sortie en 2017.

Depuis les musiciens ont le modjo, des grosses dates et des voyages, dont le Brésil qui leur permettra de rencontrer le chanteur charismatique Di-Melo avec qui il s’apprêtent à sortir un album. La même année, ils décident également de réunir dans un autre album un concentré de 15 ans d’expériences musicale, de jazz-funk, de sonorités atmosphériques, et de folie : ce premier disque tant attendu est intitulé Super Vilains.

« Ce titre est un hommage à notre sauce aux heures les plus pourries qu’a connu la République française, mais c’est aussi la réunion des huit univers musicaux de chaque membres du groupe, ce titre nous va bien..(rires) »

Nova Lyon

avril 23rd, 2019

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *