Blick Bassy, l’arbre de la liberté

Blick Bassy, l’arbre de la liberté

Le chanteur camerounais Blick Bassy ne représente pas la culture bassa dont il est originaire, il la vit pleinement. Au delà de la musique, il s’est immergé dans ses racines dès le plus jeune âge par la chasse, la pêche et la culture agricole. Et depuis qu’il a entamé sa carrière d’artiste, il se consacre à incarner et transmettre l’histoire d’une Afrique millénaire, forte et libre.
br
Dans son dernier clip, Ngwa, tente de reconnecter le Cameroun, et l’Afrique toute entière, avec son histoire . Il rend hommage à l’un des leaders de la libération africaine, Ruben Um Nyobé. On y voit un guerrier déposer ses armes, faisant le choix d’une lutte pacifique, retrouver sa terre natale et ses traditions. Dans ce décor de nature grandiose apparaissent des chevaliers en croisade, une métaphore à peine déguisée de l’Europe colonialiste du 20e siècle. Le combattant pacifiste meurent sous les attaques des chevaliers et illustre la fameuse citation du sud-africain Solomon Mahlangu : « Mon sang nourrira l’arbre qui portera les fruits de la liberté ». De son ventre ensanglanté jaillissent les branches de l’arbre libérateur.
br
A travers ses visuels épiques, le clip de Blick Bassy nous raconte l’histoire moderne du continent africain, entre son combat d’émancipation souvent bâillonné par la violence du monde occidental et la transmission de son patrimoine. Une lutte sublimée par les images du réalisateur sud-africain Tebza. Un bel objet à voir absolument.
br